Coalition pour les droits des femmes en situation de conflits

Communiqu de presse

Alerte : une militante congolaise des droits des femmes menace de mort

La Coalition pour les droits des femmes en situation de conflit, Droits et Dmocratie, Femmes autochtones du Qubec, la Fdration des femmes du Qubec, le Regroupement qubcois des centres d?aide et de lutte contre les agressions caractre sexuel (CALACS), la Table de concertation sur la Rgion des Grands Lacs, Amnistie internationale Canada francophone, le Regroupement provincial des maisons d'hbergement et de transition pour femmes victimes de violence conjugale et l?Association qubcoise des organismes de coopration internationale (AQOCI),

Font appel au gouvernement de la Rpublique dmocratique du Congo (RDC), les autorits locales comptentes et la MONUC assurer la protection de Julienne Lusenge, militante des droits des femmes et de la lutte contre les violences sexuelles, et poursuivre les auteurs des menaces profres son encontre.

Alors qu?elle se trouvait en Europe afin de participer une mission de plaidoyer organise par la FIDH sur la lutte contre l?impunit et les violences sexuelles en RDC, Mme Julienne Lusenge, coordinatrice de l?association Solidarit fminine pour la paix et le dveloppement intgral (SOFEPADI) a t informe des menaces profres son encontre le 31 mars 2008.

Deux individus non identifis se sont prsents au domicile de l?une de ses collaboratrices et ont exig d?obtenir l?adresse de son domicile. Devant le refus de la collaboratrice de divulguer les informations demandes, les menaces suivantes ont t profres: Tu refuses de nous ouvrir la porte, sache que la manire que vous aviez quitt Bunia, c?est de cette mme manire que vous quitterez Beni. En plus c?est avec tes propres mains que tu nous ouvriras la porte de Julienne. Ces menaces font allusion au fait que Mme Lusenge, qui habitait Bunia,a d fuir en octobre 2002 en raison des actes de harclement commis son encontre par les milices, dont elle dnonait les agissements, et en particulier les violences faites aux femmes.

Les menaces profres l?encontre des militants des droits humains, et plus particulirement des militantes des droits des femmes, sont particulirement srieuses et rvlatrices de la situation d?impunit et de violence qui rgne l?Est de la RDC. Par ailleurs, cette situation d?inscurit cre par la prolifration des groupes arms qui chappent au contrle de l?tat et de la MONUC, s?ajoutent les pressions plus ou moins directes exerces par les reprsentants du pouvoir ou les hauts-fonctionnaires qui n?hsitent pas intervenir pour faire cesser toutes critiques mises par les militant(e)s.

Ces situations doivent tre fermement dnonces et condamnes. Elles sont contraires aux prescriptions du droit international et aux engagements internationaux et rgionaux souscrits par le gouvernement de la RDC. Elles sont contraires au respect de la dignit des femmes. Elles mettent en pril l?espoir et la capacit de la socit congolaise de mettre fin aux violences sexuelles.

La libert d?expression, la libert de runion et d?association ainsi que le droit au respect de l?intgrit physique que doivent mettre en ?uvre les autorits gouvernementales sont des lments essentiels au maintien et au fonctionnement d?une socit civile forte et active capable de prendre part la reconstruction de la paix et de la dmocratie.

Par consquent, c?est d?une seule voix que les organismes de dfense des droits humains signataires de cette prsente :

DNONCENT la situation d?inscurit qui pse sur les militants et les militantes des droits humains en RDC surtout celles qui luttent contre les violences sexuelles faites aux femmes;

FONT APPEL DE MANIRE URGENTE au gouvernement de la RDC et aux autorits comptentes prendre toutes les mesures ncessaires afin de protger les militant(e)s des droits humains et leur famille contre tout acte ou toute tentative de reprsailles, d?atteintes l?intgrit physique, d?intimidation et de menaces;

DEMANDENT aux forces de police et la magistrature d?enquter et de rprimer les auteurs des menaces l?encontre de Mme Julienne Lusenge et d?assurer la protection de sa famille et de ses collgues de travail de l?association SOFEPADI Beni et Bunia;

REQUIRENT des reprsentants de l?ONU, de la MONUC et des organisations rgionales concerns par ces violations de prendre les mesures ncessaires la protection des militant(e)s des droits humains et de travailler avec les autorits nationales et la socit civile au renforcement de l?tat de droit.

Les organismes signataires,

Montral, mercredi 9 avril 2008.

Pour plus d?information, visitez le www.rdcviolencesexuelle.org

Relations mdias:

Louis Moubarak, Droits et Dmocratie, 514-283-6073 poste 261

Petition Logo

www.rdcviolencesexuelle.org
Sans votre appui, notre action ne serait pas aussi forte, sans notre partenariat votre action n'aura que peu d'impact. Aidez nous changer le visage de la lutte contre les violences sexuelles en RDC.
Merci de lire et signer notre ptition en cliquant ici.